Assurance opérationnelle consultants de l'industrie mondiale de l'énergie

BOP End of Wells ROV Capacités d'intervention

ADC Energy Ltd (ADC) s'est vu attribuer un contrat par un opérateur pétrolier et gazier pour effectuer une inspection d'un BOP sous-marin pendant une période de maintenance de fin de puits (EOW) et assister aux travaux et à la portée des travaux effectués sur le BOP et l'équipement de contrôle de puits ( WCE).


ADC a obtenu un contrat d'un opérateur pétrolier et gazier pour effectuer une inspection à bord d'un système de contrôle BOP et MUX de 5e génération et pour assister aux travaux de maintenance en cours de fin de puits.


ADC a mobilisé un spécialiste BOP sous-marin sur la plate-forme pour surveiller et rendre compte au client de l'avancement et de la portée des travaux entrepris par un entrepreneur de forage au cours d'une portée de travail EOW planifiée.

Cela comprenait une inspection visuelle du BOP et du WCE, ainsi que des rapports sur la phase de test de pré-déploiement. Les tests ont été effectués conformément aux procédures de l'opérateur de puits (titulaire de droits) et aux exigences de la norme API 53.

En tant qu'élément critique des procédures des opérateurs de puits et de l'API S53, la conception, l'état et le fonctionnement fonctionnel du système d'intervention BOP ROV et des équipements de skid de pompage ROV tiers ont été inspectés, testés en fonction et leur compatibilité et adéquation observées.


Le BOP inspecté était une pile NOV Shaffer NXT 18-3/4″, 15K avec 2 annulaires et six vérins tubulaires.

La pile était équipée de plusieurs panneaux d'intervention ROV, d'une nacelle acoustique et d'un système de secours hydraulique d'urgence (EHBS). 

Deux panneaux d'intervention ROV ont été installés sur le LMRP et vingt panneaux d'intervention ROV sur la pile inférieure. Les fonctions prévues dépassaient les exigences minimales de l'API S53

La pile BOP doit être équipée d'un équipement d'intervention ROV qui permet au minimum le fonctionnement des fonctions critiques (chaque vérin de cisaillement, un vérin de tuyau, verrous de vérin et déverrouillage du connecteur LMRP).

API S53, paragraphe 7.3.20.1.1

En plus des réceptacles de couteaux ROV, trois câbles volants étaient équipés de couteaux.

Au cours d'un examen des tests d'intervention BOP ROV historiques, utilisant une pompe de test ROV pour simuler la pression et le débit réels qui seraient attendus d'une intervention ROV, les synchronisations de fonction suivantes ont été notées :

FonctionOpérationTemps (secondes)
Béliers de cisaillement aveuglesFermer162
Béliers de cisaillement de carterFermer153
Béliers de tuyau supérieurFermer228
Connecteur de colonne montanteDéverrouiller (primaire et secondaire)168
Connecteur de tête de puitsDéverrouiller (primaire et secondaire)146

Tous les horaires examinés n'étaient pas conformes à l'API S53, section 7.4.16.1.16 :

Toutes les fonctions critiques doivent satisfaire aux exigences de temps de fermeture du 7.4.6.5.4.

(a) fermer chaque vérin BOP en 45 secondes ou moins ; (c) déverrouillez le connecteur de la colonne montante (LMRP) en 45 secondes ou moins'

API S53, paragraphe 7.4.6.5.4

Afin d'améliorer ces délais et de se conformer à l'API, un système amélioré pour le skid d'intervention ROV BOP a été fourni par un tiers. La mise à niveau était un skid d'intervention BOP de pompe haute-basse. Le patin était une modification et a été conçu pour être fixé sous le ROV.

Le skid d'intervention comprenait 4 réservoirs hydrauliques d'une capacité totale de 130 gallons. Le groupe motopompe était capable de pomper du fluide en deux phases :

65 GPM jusqu'à 1200 PSI. 20 GPM jusqu'à 5000 PSI.

Le fluide a été délivré via un plomb volant et un coup de couteau.


Lors de l'inspection, il a été constaté que tous les réceptacles du panneau d'intervention du BOP ROV et les lames de plomb volantes étaient de la même conception ; à double orifice et tous connectés avec un tuyau d'alésage de 1/2 ".

Le coup de plomb volant et les réceptacles étaient de conception à double port avec seulement le port d'extrémité de broche connecté. Le port du réceptacle était fileté 3/8" NPT, équipé d'un raccord 3/8" NPT à 1/2" JIC.

Un tuyau 1/2” relie ensuite le réceptacle au clapet navette de la fonction.

Le fil volant était connecté à l'alimentation hydraulique par un seul tuyau 1/2" connecté épingle port d'extrémité. Le port d'extrémité de la broche sur le stab était également par un raccord 3/8" NPT à 1/2" JIC.

La conception à double orifice des prises de fonction critique n'était pas conforme à l'API S53 :

Toutes les fonctions critiques doivent être équipées de prises d'amarrage à port unique conçues conformément à l'API 17H.

API s53, section 7.3.20.1.3

Conformément aux normes API S53 et API 17H, le réceptacle doit être de 1" à haut débit de type C. Les lames et les réceptacles montés sur le BOP se sont avérés être de type A. La conception à double orifice, les raccords et le tuyau de 1/2" tous restreignent le flux de fluide vers les opérateurs de fonction critique.

L'inspecteur de l'ADC a assisté à la mise en service du skid d'intervention haute-basse. La pression et les débits ont été confirmés avec la pompe du premier étage délivrant 65 GPM à 1,200 20 psi et la pompe du deuxième étage délivrant 5,000 GPM à XNUMX XNUMX psi. 

Un débit de pompe de 65 gallons donnerait un temps de fermeture théorique des plus gros opérateurs de 43.5 secondes.

Une inspection du patin d'intervention High-Low a révélé que le patin était équipé d'un tuyau d'alésage de 1 po. Le tuyau reliait le système de pompage au stab. Le stab était un 1" High Flow Type C.

Il a été démontré qu'un couteau de type C (tel qu'installé sur le patin d'intervention) s'insère dans un réceptacle de type A (tel qu'installé sur le BOP). Les ports sur le stab s'aligneraient également avec le port latéral du panneau de la prise.

Cela a également été confirmé par les dimensions fournies par l'API 17H, la figure 17 - Réceptacle de type A et la figure 20 - Lame de type C.



Le stab d'intervention ROV de type C peut avoir été installé sur le réceptacle de type A, mais le port du réceptacle et le tuyau 1/2" monté sur le BOP auraient restreint le débit du fluide du stab, ne permettant donc pas au patin d'intervention de fonctionner les fonctions critiques du BOP telles qu'elles sont conçues.

Par conséquent, les horaires d'exploitation des fonctions critiques n'auraient pas été conformes à l'API S53 et auraient pu retarder la fermeture d'un puits s'il était exploité dans une situation de contrôle de puits en temps réel.

Liste globale des clients

ENI Énergies totales Cnooc Conoco Phillips Nouvelle énergie de forteresse Petronas Carigali PCSB Huile de tullow
Beach Ithaque Énergie Énergie portuaire Seadrill EnQuête Wintershall Diamant offshore
Forage Stena Dépasser Noble Valco Woodside OSRL Énergie Azule

Contact

Certification du système qualité DNV GL - ISO 9001:2015 SEQual